2011-2012: LA RENAISSANCE DE LA CHAPELLE

    En 2006, un concours d’architectes est lancé pour la réalisation d’une toiture. Des trois projets retenus, le premier avec une couverture de style verrière, le second avec une charpente et une couverture traditionnelles (fermes et pannes en chêne) et le troisième, une variante du précédent avec des fermes métalliques (moins nombreuses), le comité de pilotage retiendra ce dernier. nouvelle couverture-1
   Ce projet, piloté par l’architecte du Patrimoine Marie-Suzanne de Ponthaud, privilégie l’intégration dans le site, avec des volumes et des matériaux traditionnels, tout en introduisant le métal pour les fermes principales et sous la forme de cercles métalliques qui évoquent la voûte en bois d’origine.
 
nouvelle couverture-2
   La toiture s’apparente aux couvertures traditionnelles des chapelles locales, avec des ardoises épaisses d’Angers posées aux clous cuivre, et un faîtage de tuiles vernissées.
 
    Des travaux complémentaires ont permis de consolider les maçonneries, d’assurer une étanchéité au plomb du clocher, de récupérer les eaux de pluie en pied des façades, de procéder à un rejointoiement et à un nettoyage des pierres à l’intérieur de la chapelle.
nouvelle couverture-3
Bestiaire médiéval symbolisant aux quatre angles de la chapelle les évangélistes: à l'est, l'aigle pour Jean, le boeuf pour Luc; à l'ouest, le lion (mutilé) pour Marc, l'ange tenant l'évangile (mutilé) pour Matthieu. bestiaire médiéval-1   bestiaire médiéval-2
chapelle de Lanvern restauré, vue intérieure 1 chapelle de Lanvern restaurée, vue intérieure 2 chapelle de Lanvern restaurée, vue intérieure 3
plan de profil de la chapelle de Lanvern
Plans dressés par Marie-Suzanne de Ponthaud, architecte du Patrimoine.
plan de face est (rosace) de la chapelle de Lanvern
chapelle de Lanvern vue de face

accueil pardons et fêtes